Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :

A partir du règne de Victor-Amédée II, duc de Savoie (1675-1730) et roi de Sardaigne (1720-1730), les territoires savoyards font l'objet d'une attention particulière de la part des administrations installées à Turin, la capitale des États de Savoie depuis 1563. En despote éclairé, Victor-Amédée II et ses successeurs aménagent l'ensemble du territoire. Pour cela, ils créent en 1773 le Congresso d’Architettura (Congrès d’Architecture).

A partir des années 1770 – 1775, des ingénieurs et des architectes interviennent déjà sur le territoire dans le domaine des routes et celui des panifications urbaines. Comme ailleurs en Europe, le style qui se développe alors est celui du néoclassicisme. Il est utilisé de manière privilégiée dans des édifices de pouvoir. A partir des années 1830, le style néoclassique est tout particulièrement utilisé dans la reconstruction des églises et dans l'édification des principaux édifices publiques. Sur les territoires savoyards, cette architecture néoclassique est qualifiée de sarde comme pour bien souligner son caractère étranger à la Savoie.