Image du diaporama : Territoire 01
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :

Évoquer l'architecture religieuse du Moyen Age dans le patrimoine de la Communauté de l'agglomération d'Annecy revient à évoquer des influences venues d'autres territoires. Entre le 10e et le 15e siècle, la région se montre moins innovante que ses grandes voisines. A sa façon, l'architecture religieuse du Moyen Age du territoire de la Communauté de l'agglomération d'Annecy témoigne de l'esthétique des périodes dites romanes et gothiques. Quelques églises comme celle de Quintal, Annecy-le-Vieux et Poisy témoignent de l'influence de l'architecture romane et en particulier de l'art lombard.

A partir du 13e siècle, sous l'influence des familles seigneuriales et des ordres monastiques, la Savoie du Nord s'est ouverte à l'art français et a édifié des édifices nouveaux, rappelant l'architecture gothique qui se développe de manière privilégiée dans les cathédrales de l'Ile de France. Dans l'histoire de l'architecture régionale, ce mouvement se caractérise plus par de nouveaux volumes que par un esprit de verticalité et de défi technologique. Les édifices gothiques comme la chapelle de l'ancien couvent des Dominicains d'Annecy, actuelle église Saint-Maurice, restent modestes. Cependant ils sont chers au cœur des hauts-savoyards.