Image du diaporama : Chemin de ronde château d'Annecy
Vous êtes actuellement dans l'arboresence suivante :
La collection de cinéma d'animation

Découpages originaux du film La planète sauvage

© Eclipse
Description :

8 têtes et 9 mains de l'enfant

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Cette collection unique est étroitement liée au Festival international du film d'animation, implanté à Annecy depuis 1960.

La collection de cinéma d'animation se compose d'environ cinq mille documents et objets témoignant de l'histoire et des processus de création du cinéma d'animation.

Historique

La collection de cinéma d'animation, conservée par les musées de l'agglomération d'Annecy, est étroitement liée aux Journées Internationales du Cinéma d'Animation qui s'implantèrent à Annecy en 1960 à l'occasion du centenaire du rattachement de la Savoie à la France.

 
Affiche des premières Journées Internationales du Cinéma d'Animation d'Annecy

Affiche des premières Journées Internationales du Cinéma d'Animation d'Annecy

© Denis Vidalie
Description :

Affiches des 3emes journées internationales du cinéma d'Animation du 7 au 12 juin 1960 à Annecy illustrée par une barque à voile latine sur le lac avec le chateau encadré de montagne en fond.

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

La première édition des Journées Internationales du Cinéma d'Animation (J.I.C.A.), organisée par l'Association Française pour la Diffusion du Cinéma (A.F.D.C.), eut lieu en avril 1956 dans le cadre du IXe Festival de Cannes. A cette occasion, l'association organisa la "Première Exposition Internationale du Cinéma d'Animation" dans la grande salle du Palais Miramar. L'exposition intitulée "Pour lire entre les images" constituait un premier essai d'inventaire raisonné des techniques d'animation image par image. Les cinéastes de 25 pays participant au festival envoyèrent des documents originaux ayant servi à la réalisation de leurs films. L’intérêt suscité par cette exposition incita les organisateurs à élaborer un projet de "Musée de l’Animation" qu’ils proposèrent à Annecy lors de l’implantation des J.I.C.A.

Depuis les années 1960, plusieurs projets visant la création à Annecy d'un musée du cinéma d'animation se sont succédé sans résultat. Dans l'attente de salles permanentes, les objets et documents réunis par l'A.F.D.C., grâce aux dons ou dépôts des réalisateurs et producteurs, furent déposés au Musée-Château qui par ailleurs procédait de son côté à des acquisitions sporadiques.

Afin de clarifier le statut des documents et de confier définitivement au musée d'Annecy le soin de bâtir un projet cohérent, le Conseil d'Administration du Centre International du Cinéma d'Animation (qui succéda en 1984 à l’association J.I.C.A.) décidait en 1997 la dévolution de sa collection à la Ville d'Annecy.

 
Das Rollende Rad die Postkuche

Das Rollende Rad die Postkuche

© Eclipse
Description :

Animation de silhouettes articulées, placées sur un décor translucide composé d'une superposition de calques découpés.

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Enfin, dans le cadre de la « loi musée » du 4 janvier 2002, la Commission scientifique régionale d'acquisition pour les musées donnait en 2003 un avis favorable à l'unanimité pour l'intégration de cette collection de cinéma d'animation à celles des musées de l'agglomération d'Annecy. Elle rejoignait ainsi officiellement les collections des Musées de France.

Cet ensemble patrimonial unique bénéficie depuis 2005 d'un espace permanent d'exposition situé au Conservatoire d'art et d'histoire à Annecy.

La collection aujourd'hui

Nature de la collection

La collection est riche de près de 5 000 documents (ou ensembles de documents), dont plus de 600 objets du pré-cinéma. Environ 600 affiches viennent compléter ce fonds. Près de 400 réalisateurs et plus de 30 pays sont représentés dans cette collection.

Affiche originale des représentations de Pantomines lumineuses d'Emile Reynaud au musée Grévin

Affiche originale des représentations de Pantomines lumineuses d'Emile Reynaud au musée Grévin

© Denis Vidalie
Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

La collection de cinéma d’animation rassemble des documents et objets de nature très diverses : dessins, peintures, sculptures, photographies, marionnettes, jouets d'optique, appareils cinématographiques, affiches...

Il est possible de les classer en deux grands ensembles :

  • Le Pré-cinéma
  • Le cinéma d’animation

Le Pré-cinéma

 
Praxinoscope théatre

Praxinoscope théatre

© Denis Vidalie
Description :

Cylindre en métal, bougeoir, porte abat-jour d'origine avec bandes fond noir et décors. Dans le coffret, bois, gaine en tissu vert (piste de cirque, effet neige)

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Cette partie de la collection met en évidence le cheminement scientifique et technique qui a conduit à la maîtrise de la projection des images et de la synthèse du mouvement. Elle regroupe des objets ayant contribué à l'invention du cinéma, de la lanterne magique au théâtre optique. Elle comprend également des jouets d’optiques et appareils de projection plus récents dans la mesure où ils constituent l’aboutissement, la continuité (voire la forme dégénérée) des premiers systèmes d’analyse et de synthèse du mouvement. Elle comprend enfin l’imagerie liée à ces appareils.

Le cinéma d’animation

 
Les vieilles légendes tchèques

Les vieilles légendes tchèques

© Eclipse
Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Cette partie regroupe les documents originaux de films d'animation (dessins, décors, volumes, marionnettes, objets divers...). Ces objets sont les témoins matériels de la réalisation des films d’animation. Ils sont révélateurs des techniques utilisées, mais aussi du processus de création des films.

 
the Street

the Street

© Denis Vidalie
Description :

Peinture sur plaque de verre réalisée par l'artiste d'après le film et illustrant une journée de travail.

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Les éléments plastiques liés à la réalisation des films d’animation sont d’un intérêt très variable : issus de la main du réalisateur, ils sont l’expression directe de son style et de son talent ; réalisés par une équipe chargée de produire une masse d’images selon des méthodes industrielles, ils sont le pâle reflet d’un éventuel projet artistique.

 
Naissance

Naissance

© Eclipse
Description :

Suite cinématique en céramique (8 pièces) représentant la naissance d'une tasse à partir d'une cruche.

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Dans cet ensemble, nous distinguons une cinquantaine d’œuvres plastiques indépendantes des films d’animation, mais directement liées à l’animation (par exemple une sculpture cinétique) ou réalisées par un cinéaste, en marge de son œuvre cinématographique.

Publication de la collection

L'édition de catalogues, monographies, ouvrages thématiques, accompagne généralement et prolonge les expositions temporaires des Musées de l'agglomération d'Annecy, comme par exemple, les deux ouvrages publiés par Les Éditions de l’œil, Švankmajer E&J, bouche à bouche (prix Henri-Ginet 2002) et Robert Breer, Films, Floats & Panoramas (2006).

Par ailleurs, toujours avec Les Éditions de l’œil, une nouvelle collection éditoriale axée sur la publication progressive de ce patrimoine du cinéma d’animation a été inaugurée en 2008. Les premiers ouvrages disponibles sont :

  • Émile Cohl
  • Walerian Borowczyk
  • Raoul Servais, voyage en Servaisgraphie

Émile Cohl

 
Georges Méliès, Leontina "Mimma" Indelli, Emile Cohl

Georges Méliès, Leontina "Mimma" Indelli, Emile Cohl

© LO DUCA, Joseph-Marie
Description :

L'unique rencontre entre Emile Cohl (à droite) et Georges Méliès, sous l'initiative de Lo Duca qui avait amené Emile Cohl à la maison de retraite des artistes d(Orly en 1936.

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Cet ouvrage collectif coordonné par Pascal Vimenet a été publié dans le cadre du centenaire du premier film d'Émile Cohl, Fantasmagorie (1908) et à l'occasion de l'exposition temporaire du Musée-Château d’Annecy « L’esprit d’Émile Cohl, 100 ans d’animation débridée ».

Outre une attention singulière portée aux pièces et aux films montrés dans l’exposition, l’ouvrage met en lumière l’actuel héritage « cohlien » tout aussi iconoclaste, satirique, ludique, imaginatif et anti-académique que son initiateur, qui revendique, comme le fait Robert Breer, son « incohérence ». L’ouvrage fait le point sur les interprétations actuelles du cinéma d'Émile Cohl, engage une approche plastique de l’œuvre du cinégraphiste et opère des rapprochements avec diverses œuvres de l’histoire du cinéma, du cinéma d’animation et de l'art contemporain.

Georges Méliès, Émile Cohl et Leontina « Mimma » Indelli : L’unique rencontre entre Émile Cohl (à droite) et Georges Méliès, sous l’initiative de Lo Duca qui avait amené Émile Cohl à la maison de retraite des artistes d’Orly en 1936

Walerian Borowczyk

 
Les jeux des anges

Les jeux des anges

© Denis Vidalie
Description :

Une aile blanche et bleue d'ou sort un filet de sang bleu est posée sur un socle recouvert d'un drap blanc.

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

Cet ouvrage collectif dirigé par Pascal Vimenet constitue une étude approfondie de l'œuvre complexe et multiforme de Walerian Borowczyk. Il s'agit également d'une « proposition d’interprétation basée à la fois sur la révélation et l’examen de l’importante collection Borowczyk du Musée-Château d’Annecy, unique au monde, et sur la volonté de décloisonner et de faire dialoguer les deux périodes de création (Pologne, 1945-1958 ; France 1959-2006) » selon Pascal Vimenet (extrait de la quatrième de couverture du livre).

RAOUL SERVAIS, voyage en Servaisgraphie

Nachtvlinders (Papillons de nuit), 1998

Nachtvlinders (Papillons de nuit), 1998

© Cliché Denis Vidalie
Description :

Décor en Servaisgraphie (25B) et phase d'animation en Servaisgraphie superposés

Conditions d'utilisation : Pour toute exploitation, contacter les Musées de l'agglomération d'Annecy.

En 2011, un ensemble d’œuvres de Raoul Servais est venu enrichir les collections de cinéma d'animation des musées de l'agglomération d'Annecy. Dans cet ensemble, des documents originaux de deux films essentiels du cinéaste, Taxandria, long-métrage sorti en 1994, et Papillons de Nuit, court-métrage de 1998, témoignent d'un procédé artistique et technique exceptionnel : la Servaisgraphie. Ce troisième ouvrage de la collection Les animés est l'occasion de rendre compte de l'invention de Raoul Servais tout en présentant l'ensemble des documents originaux des films de cet artiste actuellement conservés au Musée-Château d'Annecy.

Philippe Moins, historien et critique de cinéma, auteur du texte principal de ce livre, replace la Servaisgraphie dans le contexte global de l'œuvre du cinéaste. Le livre contient également deux interviews, l'une de Raoul servais, l'autre de François Schuiten, dessinateur belge et auteur de bandes dessinées qui fut le directeur artistique de Taxandria.

A voir aussi